un petit espace ouvert sur le vaste

Durant six ans, j'ai tenté avec ah-les-fous de réunir dans un même espace la conscience humaniste et l'audace libertine. Un espace qui a effrayé les uns et dérangé les autres. Réunir les paradoxes paraît toujours utopique de prime abord, mais s'avère pourtant nécessaire pour sortir de nos clivages internes et atteindre une réelle liberté. Cette liberté d'aimer, celle qui embrasse tout le champ des possibles, mérite d'être soutenue, valorisée, alimentée de nos rêves et de nos idéaux pour se propager dans l'inconscient collectif jusqu'à son naturel avènement.

Pour l'instant, trop peu d'entre-nous sont prêts à expérimenter cette union de la liberté et de la conscience, du moins telle que je l'avais imaginé dans une vision à la fois humaniste et délurée de la relation des amants. J'avais voulu ah-les-fous tour à tour provoquant, affirmé, arrangeant, puis discret, mais toujours authentique et respectueux.

Aujourd'hui, je calme le jeu pour me consacrer à l'écriture. ah-les-fous subsistera comme témoin d'un nouveau monde amoureux, comme une porte sur un avenir dont on peut déjà sentir les prémices.

ah-les-fous sera encore un point de contact pour celles et ceux qui cherchent les nouveaux modèles d'un érotisme aimant et sincère. Vous y trouverez les idées de l'avenir. Des textes pour inspirer votre quête, que vous soyez polyamoureux, libertin, engagé, fidèle, solitaire ou libre de toute étiquette.

Quel que soit le chemin emprunté, je vous souhaite cette joyeuse folie qui permet de trouver le monde beau tel qu'il est déjà, et en même temps, de le rêver beau tel que nous saurons le créer. Nul doute que nous finirons par atteindre notre plus belle humanité, à partager les bonheurs complices, suants et haletants dans les torrides retrouvailles de nos jeux charnels, en s'exclamant : « ah-les-fous ! »

Für den Inhalt dieser Seite ist eine neuere Version von Adobe Flash Player erforderlich.

Adobe Flash Player herunterladen

NOTE IMPORTANTE !
Suite à un cambriolage, j’ai perdu toutes vos adresses e@mail. Si vous désirez continuer à recevoir de mes nouvelles, merci de me renvoyer un petit mot.